La thérapie brève systémique et stratégique: de quoi s’agit-il?

La thérapie brève systémique et stratégique est issue du modèle de Palo Alto qui prend en compte l’interaction de l’homme avec son environnement. C’est en ce sens qu’on la qualifie de systémique.

Ainsi, contrairement à d’autres approches qui s’intéressent uniquement aux processus psychologiques, telles que la psychanalyse ou les thérapies cognitivo-comportementales, cette manière d’envisager la personne dans son contexte en a fait une approche singulière lors de sa naissance dans les années 50-60.

L’hypothèse audacieuse des chercheurs de Palo Alto était que les symptômes invalidants rencontrés chez les patients n’étaient que le résultat de leurs tentatives de solution mises en oeuvre pour se débarrasser de leur difficultés.

En faisant toujours plus de la même chose, d’une chose inefficace et dysfonctionnelle, non seulement ils ne parvenaient pas à leur fin, mais ils cristallisaient les difficultés et aggravaient leur problème.

Les pères fondateurs de la thérapie brève systémique et stratégique
La « Bateson team » de 1955
De gauche à droite: William Fry, John Weakland, Gregory Bateson, Jay Haley

Thérapie brève systémique et stratégique: une thérapie du présent

Contrairement à d’autres thérapies, la thérapie issue des recherches de Palo Alto ne cherche pas à connaitre les causes du problème dans le passé, dans l’enfance, mais plutôt à comprendre comment ce problème fonctionne dans le présent et comment il invalide la personne dans sa vie quotidienne.

Thérapie brève systémique et stratégique: ne thérapie du changement

C’est une thérapie qui propose des outils efficaces et respectueux de la personne pour l’aider à se reconnecter à ses ressources, changer son point de vue sur son problème et lui permettre de défaire progressivement les noeuds de ce problème.

Thérapie brève systémique & stratégique: une thérapie de l’action

C’est en passant à l’action que les personnes découvrent une nouvelle manière de percevoir leur problème et que surgissent les changements qui mènent à sa résolution. C’est pourquoi le thérapeute stratégique demande aux patient d’effectuer entre les séances des activités ou « tâches » en lien avec sa situation problématique particulière.

Pour aller plus loin: bibliographie


« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements qu’ils portent sur ces choses »

Épictète, Manuel